Péridurale

Cette technique nécessite une coopération de votre part. Assis ou couché sur le côté, vous devrez faire le dos rond en chien de fusil afin de faciliter le travail de l’anesthésiste.
Après la désinfection soigneuse de votre dos, une ponction est effectuée au niveau de votre colonne vertébrale lombaire avec une aiguille fine. Une anesthésie locale peut être utilisée pour endormir au préalable la peau. L'anesthésiste procédera ensuite à la recherche de l'espace péridural. C'est un geste minutieux qui peut durer un certain temps.
Si pendant l’acte, vous sentez des décharges électriques qui peuvent irradier dans les jambes, il faut le signaler tout en évitant de bouger. L’anesthésiste rectifiera la position de l’aiguille. Cela ne signifie pas qu’un nerf a été lésé.
Dès que l’espace péridural est  repéré, un fin cathéter souple est introduit. A ce moment là, vous pourrez sentir quelques décharges électriques transitoires. Les anesthésiques locaux peuvent alors être injectés. Le cathéter peut être gardé plusieurs jours, la réinjection des anesthésiques locaux permet alors de bien calmer la douleur post opératoire.

 

cathéter péridural

Alternatives à l'analgésie péridurale au cours du travail

Aucune autre méthode alternative n'a l'efficacité de la péridurale. Néanmoins, il existe des techniques permettant de rendre les contractions plus supportables.


- La PCA (Patient Controlled Analgesia) :
Cette méthode vous permet de contrôler le traitement anti douleur en activant vous-même la pompe de morphine par un bouton à chaque fois où vous aurez mal. Une mini dose est alors délivrée en intra veineux, la pompe sera inactive pendant quelques minutes selon le réglage afin d'éviter tout risque de surdosage.
Les produits utilisés ont une durée d'action très courte, on utilise souvent l'Ultiva® (durée d'action:10 minutes) afin qu'ils puissent être éliminés rapidement par le bébé.


- Le protoxyde d'azote :
    Administré par masque,  il est délivré en étant mélangé à l'oxygène au taux  de 50% chacun. Ce produit connaît une bonne satisfaction maternelle.


- Les techniques de relaxation acquises pendant les séances de préparation à l'accouchement : Plusieurs méthodes existent, souvent basées sur le contrôle de la respiration, elles vous permettront de mieux gérer le stress et vos sensations pendant les contractions.