Bloc plexique ou tronculaire

Après une asepsie rigoureuse, l’anesthésiste introduira une petite aiguille pour l’amener au plus près du nerf sans l’abîmer. La recherche des nerfs à anesthésier se fait par un neurostimulateur et/ou par une échographie.
- La neurostimulation consiste en une délivrance de courant électrique de très faible intensité, avec des impulsions de courte durée. Vous sentirez des contractions musculaires, désagréables mais non douloureuses.
- L’échographie permet de voir les nerfs projetés sur un écran ainsi que le bout de l’aiguille.

Dès que l’aiguille est proche du nerf, l’anesthésiste administrera un volume donné d’anesthésique local qui endormira celui-ci. Le temps pour anesthésier complètement le nerf et la durée de l’anesthésie dépendent de la nature du produit choisi et de la taille du nerf.