Skip to main content

Anesthésie locorégionale (ALR)

warning: mysql_free_result(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homepages/45/d289880206/htdocs/infoanesth/sites/all/modules/smfforum/includes/smf_api_2.php on line 95.

Il s'agit de l'anesthésie du territoire desservi par un nerf ou un groupe de nerfs obtenue par l’injection d’un anesthésique local à leur contact. Lors de l’anesthésie locorégionale, le patient perd toute sensation douloureuse dans la zone anesthésiée ainsi que la force musculaire, seule persiste la sensation du toucher.
On distingue :
- L’anesthésie locale : sur une surface limitée, elle est réalisée par l’infiltration d’un anesthésique local dans le tissu à anesthésier, parfois par simple application d’une crème anesthésiante.

- L’anesthésie locorégionale (bloc plexique ou tronculaire): permettant d’endormir une partie ou la totalité d’un membre. Les nerfs innervant la partie destinée à être anesthésiée sont repérés par la neurostimulation  et/ou par l’échographie. Un cathéter  peut être parfois laissé à proximité du nerf pour assurer une analgésie de longue durée.

- L’anesthésie périmédullaire : la rachianesthésie et l’anesthésie péridurale. Les 2 techniques nécessitent une piqûre au niveau du dos et un repérage précis de :

* l’espace intrathécal pour la rachianesthésie : on injectera au niveau lombaire le produit anesthésique dans le liquide céphalo rachidien où se baignent les terminaisons nerveuses médullaires. La diffusion du produit permet ensuite d’endormir les nerfs, de bas en haut. La moitié du corps des pieds jusqu’à l’ombilic, voire plus haut ou plus bas selon la quantité choisie, sera endormie.

* l’espace péridural pour la péridurale : l’anesthésie se fait en bande selon l’endroit de la pose du cathéter : le thorax s'il est posé haut dans le dos, l’abdomen s’il est posé plus bas. Le produit anesthésiant se diffuse au niveau de l’espace péridural jusqu’aux terminaisons nerveuses. Cette technique est très intéressante pour soulager les douleurs après une chirurgie thoracique ou abdominale lourde et les douleurs de l’accouchement.