Skip to main content

Cure de prolapsus

warning: mysql_free_result(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homepages/45/d289880206/htdocs/infoanesth/sites/all/modules/smfforum/includes/smf_api_2.php on line 95.

Une cure de prolapsus a pour but de traiter une descente d'organes  (la vessie, l'utérus et le rectum ) dans petit bassin à des degrés divers parfois ces organes peuvent même être extériorisées. L'intervention permet de les remettre en place et de traiter dans le même temps certaines manifestations associées au prolapsus (incontinence urinaire la plupart du temps).

Elle peut comporter l'ablation de l'utérus, conservant parfois le col (hystérectomie subtotale) ou non (hystérectomie totale). Dans ce cas là, il peut être également souhaitable de réaliser l'ablation des ovaires. Elle peut être faite par voie haute (avec une incision entre le nombril et le pubis) ou par voie basse (vagin). En cours d'opération, la voie d'abord peut être modifiée selon les constatations faites au cours de l'intervention.

Cette intervention peut être réalisée sous anesthésie générale ou loco-régionale (rachianesthésie). La consultation d’anesthésie permet de choisir la méthode la plus adaptée pour vous.


Le jour de l'anesthésie:

  • Le jeûne doit être respecté
  • La prémédication vous sera donnée environ 1 heure avant l'arrivée au bloc opératoire.
  • Une voie veineuse sera posée avant la réalisation de l'anesthésie.
  • Vous serez installée en position gynécologique après la réalisation de l’anesthésie.

A la fin de l'intervention, vous serez surveillée à la salle de réveil avant de pouvoir être ramenée dans votre chambre.

  • Une sonde urinaire, éventuellement avec lavage continu, est habituellement mise en place dans la vessie sous anesthésie. Elle peut vous causer des gênes passagères.
  •  Après intervention par voie basse une mèche ou compresse est parfois laissée dans le vagin, elle sera enlevée plus tard.
  • Si c’est une intervention par voie haute, vous pourrez avoir des drains (tuyaux pour évacuer les sécrétions et du sang afin d’éviter les hématomes).
  •  Un saignement vaginal modéré est fréquent en post opératoire.
  • Les premières 24 heures peuvent être douloureuses et nécessitent des traitements antalgiques adaptés.
  • Un traitement  préventif de phlébite par anticoagulant est prescrit pendant la période de l'hospitalisation.
  • L’alimentation sera reprise le plus tôt possible, parfois un peu plus tard avec la voie haute mais en général dans les 2 jours après l’intervention.