Skip to main content

L'amygdalectomie

warning: mysql_free_result(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homepages/45/d289880206/htdocs/infoanesth/sites/all/modules/smfforum/includes/smf_api_2.php on line 95.

L'indication de l'amygdalectomie est posée devant des amygdales obstructives responsables d'apnées du sommeil ou d'angines à répétition.
L'acte chirurgical peut se réaliser en ambulatoire.

La consultation d'anesthésie:
Réalisée quelques jours avant l'opération, l'anesthésiste insistera surtout sur:

- les signes respiraroires: asthme, allergie, tabagisme passif ou actif

- les signes d'apnées obstructives du sommeil (réveil nocturne, cauchemars, somnolence dans la journée, et difficultés alimentaires et énurésie chez les enfants).

L'examen clinique cherchera à évaluer s'il n'y pas de signes de valvulopathie, d'hypertension artérielle pulmonaire. La présence des signes spastiques bronchiques, de laryngite, ou une fièvre (t > 38,3°C) fera reculer la chirurgie.

Le jour de l'anesthésie:

  • Les consignes de jeûne doivent être respectées. La prémédication permettra d'être plus détendu à l'arrivée au bloc.
  • Il s'agit d'une anesthésie générale avec intubation, la sonde avec un ballonnet permet de limiter le risque d'inhalation de sang pendant l'intervention. L'extubation sera faite à la fin de la chirurgie après vérification de l'absence de saignement intra buccal, et l'obtention d'un réveil complet avec récupération du réflexe de toux et de déglutition.
  • L'anesthésiste assurera la prévention des nausées et vomissements post opératoires.
  • Le risque de reprise pour hémorragie est limité au delà de 6 heures post opératoires. Les boissons glacées et une alimentation semi liquide seront autorisées à ce moment là, après vérification par le chirurgien.


Les médicaments à la sortie:
Les traitements antalgiques habituels sont le Paracétamol et les morphiniques (Nubain, Topalgic, ou Morphine). Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont souvent évités en raison du risque hémorragique accru. Certaines équipes utilisent les corticoïdes pour leur effet anti-inflammatoire. L'antibiothérapie n'est pas systématique. L'alimentation doit être froide et liquide pendant les premiers jours. Les bains de bouches peuvent être prescrits.

Au bout de quelques jours, la zone opérée sera couverte d'un enduit blanchâtre, accompagnée d'une haleine un peu fétide (les bains de bouche peuvent être utiles), il ne s'agit pas d'une surinfection ou d'une mauvaise cicatrisation.. Cette zone est appelée "escarre", elle tombera au bout de 10 jours et laissera la place alors à une muqueuse rosée.