Skip to main content

Prothèse valvulaire et anesthésie

warning: mysql_free_result(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homepages/45/d289880206/htdocs/infoanesth/sites/all/modules/smfforum/includes/smf_api_2.php on line 95.

Les patients porteurs d’une prothèse valvulaire cardiaque sont souvent sous traitement anticoagulant pour éviter le risque de thrombose de prothèse, ce qui pose  problème lors d’une intervention chirurgicale.
Les anticoagulants sont à prendre à vie pour les prothèses mécaniques ou les prothèses biologiques s’il y a des facteurs de risque. Les prothèses biologiques simples nécessitent des anticoagulants pendant 3 mois seulement après la pose.

Avant l’intervention :




  • Il est important que la consultation d’anesthésie soit faite plusieurs jours avant l’intervention pour l’adaptation du traitement.
      Lors de la consultation, il est nécessaire d'apporter à votre anesthésiste:
    - le compte rendu de votre cardiologue qui donne des informations sur le type de prothèse, la date de sa mise en place, les dernières échographies  cardiaques de contrôle, votre état cardiaque.
    - Les ordonnances et les dernières prises de sang s'il y a une surveillance régulière de l'INR (bilan de coagulation).  


  •  L'anesthésiste évaluera l’importance de l’insuffisance cardiaque et les épisodes de douleurs thoraciques résiduelles.  Il décidera de la date de l’interruption du traitement anticoagulant en fonction de l'intervention et de la nature de la prothèse valvulaire. L'arrêt de l'anticoagulant pendant quelques jours est peu risqué. Il est possible qu'on opte pour un relais par héparine (ou HBPM) si vous avez des facteurs de risque de thrombose, ou en cas de valve mécanique mitrale ou valve  de Björk.


  •   Les consignes d'arrêt et de relais du traitement doivent être scrupuleusement respectées pour éviter tout risque de thrombose de la valve ou d'un bilan sanguin perturbé obligeant à reculer la date de l'intervention.

  • Les informations sur la nature et le fonctionnement de la prothèse (les dernières échographies cardiaques et les comptes rendus du cardiologue) doivent être remises à l’anesthésiste.