Skip to main content

Stent cardiaque et anesthésie

warning: mysql_free_result(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /homepages/45/d289880206/htdocs/infoanesth/sites/all/modules/smfforum/includes/smf_api_2.php on line 95.

  Chez le patient porteur d'un stent cardiaque, la gestion des problèmes cardiovasculaires et des médicaments antiplaquettaires est délicate.
  Concernant  les médicaments anti-agrégants plaquettaires aspirine, Plavix®, Ticlid®): il est nécessaire de faire la balance bénéfice - risque entre le risque hémorragique sous ces médicaments et le risque de thrombose du stent.
  Le risque de thrombose du stent est plus élevé 6 semaines après la pose d'un stent nu, 6 mois à 1 an après la mise en place d'un stent pharmacoactif.
  Quand le risque hémorragique est mineur, l'Aspirine et le Plavix® (Clopidogrel) peuvent être maintenus; s'il est plus élevé, seul l'Aspirine pourrait être gardé en préopératoire. En revanche, dès que le risque hémorragique est jugé majeur, les antiplaquettaires devraient être arrêtés 5 jours avant l'intervention (ou 10 jours avec substitution).



  Concernant la maladie cardiovasculaire, la prise en charge en anesthésie aura comme but de prévenir tout risque d'ischémie coronaire:




  • La consultation d'anesthésie cherchera à évaluer le risque d'ischémie cardiaque pour l'intervention prévue.


  • L'anesthésiste, avec un avis du cardiologue si nécessaire, optimisera votre traitement cardiaque avant l'intervention.


  • L'introduction d'un bêta-bloquant avant l'intervention pour éviter toute tachycardie sera peut être bénéfique.


  • La prémédication a pour but de vous éviter tout stress avant l'arrivée au bloc.


  • Pendant l'anesthésie, on veillera à ce que l'hémodynamique (tension artérielle, fréquence cardique) soit le plus stable possible. On assurera l'absence d'anémie, de trouble d'oxygénation, de refroidissement et de douleur chez vous. Ces paramètres seront surveillés également jusqu'à votre sortie de l'hôpital.